RÉSUMÉ
” Ce qui m’intéresse dans la danse, plus que la forme du mouvement, c’est l’énergie unique de chaque corps. C’est une question d’intensité, dans le volume, dans l’espace, dans la vitesse “. Pour Ginette Laurin, la chorégraphe et directrice artistique d’O Vertigo, après plus de vingt ans de création, cet intérêt ne s’est pas démenti. Les trois voix contrastées d’Anatomie du vertige, soutenues en filigrane par celle de Ginette Laurin, permettent d’approcher et de saisir les métamorphoses de ces énergies uniques en danse poétique, ludique et émou-vante. Elles éclairent également une démarche originale, partie prenante du ” bouger montréalais ” dont Laurin fut d’ailleurs l’interprète emblématique avant d’en devenir l’une des créatrices phares. ” Dans la luxuriance des mouvements, Ginette Laurin témoigne d’une imagination fervente, explorant les voies cachées du plaisir. ”

À PROPOS DES AUTEURES
Michèle Febvre, danseuse pendant quinze ans (Groupe Nouvelle Aire, Fortier Danse Création), a été professeure au département de danse de l’UQAM de 1979 à 2004. Auteure de Danse contemporaine et théâtralité ! (Chiron, 1995), elle a également dirigé La danse au défi (Parachute, 1987) et collaboré à de nombreuses publications sur la danse. Elle a aussi été directrice et co-auteure de Jean-Pierre Perreault. Regard pluriel (Les heures bleues, 2001). Directeur artistique du théâtre français au Centre national des arts à Ottawa, Denis Marleau œuvre comme metteur en scène en Europe et régulièrement a Montréal où il dirige UBU, compagnie de création depuis 1982. Il a signé une quarantaine de productions scéniques dont notamment Maîtres anciens, d’après Thomas Bernhard, Les trois derniers jours de Fernando Pessoa, de Tabucchi, Le Passage de l’Indiana, de Normand Chaurette, Nathan le Sage, de Lessing et les Aveugles, de Maeterlinck. Professeure et auteure, Guylaine Massoutre détient un doctorat en littérature contemporaine (Paris IV-Sorbonne). Critique littéraire au journal Le Devoir, elle collabore régulièrement aux Cahiers de théâtre-jeu. Elle a publié deux volumes de l’édition critique de l’œuvre d’Hubert Aquin et obtenu le prix Raymond-Klibansky pour Hubert Aquin. Point de Fuite (BQ, 1995). L’atelier du danseur (Fides, 2004), sur la danse contemporaine, lui a valu le prix de l’essai Spirale-Eva-Le-Grand en 2005.

Parution :
01/01/2005

Éditeur :
HEURES BLEUES (LES)

Écrit par :
Michèle Febvre et Guylaine Massoutre

Préfacier :
Denis Marleau