• Train d’enfer (Broken Wings, 1990)
  • Train d’enfer (Broken Wings, 1990)
  • Train d’enfer (Broken Wings, 1990)

“Au départ il y a un lieu : une gare désertée où déambulent que quelques passagers en transit. Ces voyageurs sont en attente, joyeuse ou périlleuse, et ne savent ce qu’il adviendra de ce temps qui s’écoule, mort lente ou possible renaissance. Ils reviennent d’un long voyage, retrouvent amis, amant, parents; ils sont sur le point de partir et n’arrivent pas à rompre les liens. Ou peut-être ont-ils délibérément raté leur train. «À l’image du duo pathétique et dérisoire formé par Vladimir et Estragon dans En attendant Godot de Samuel Beckett, [ils] n’accomplissent d’autre voyage que celui qui mène au cœur de l’immobilité1 .» Car cette gare, en fait, est moins un endroit de départs et d’arrivées que le lieu de tous les passages : ce lieu par lequel ces nomades-nés doivent passer pour parvenir là où ils veulent aller, pour parvenir à I. Note tirée du programme. être ce qu’ils souhaitent être… Ce lieu où, pour paraphraser Mallarmé, «tout aura lieu par le lieu».”

Stéphane Lépine

Un compte rendu de la revue Jeu

Numéro 59, 1991, p. 187–189

Tous droits réservés © Cahiers de théâtre Jeu inc., 1991

Année de création :
1990

Chorégraphie :
GINETTE LAURIN

Interprètes :
MARC BOIVIN, PIERRE-ANDRÉ CÔTÉ, CAROLE COURTOIS, JENNIFER DRESSLER, SCOTT KEMP, MIREILLE LEBLANC, NATALIE MORIN, MARIE-CLAUDE RODRIGUE

Répétitrice :
FRANCE ROY

Travail d'interprétation :
ALICE RONFARD

Lumières :
JEAN-PHILIPPE TRÉPANIER

Traitement sonore et musique :
GAÉTAN LEBOEUF

Scénographie :
STÉPHANE ROY

Costumes :
JEAN-YVES CADIEUX

Maquillages :
ANGELO BARSETTI

Coproducteurs :
O VERTIGO, CENTRE NATIONAL DES ARTS D’OTTAWA, FESTIVAL INTERNATIONAL DANSE-À-AIX, FESTIVAL DANSE Canada 1990 NORTHERN TELECOM AVEC L’ASSISTANCE DE LA FONDATION LAIDLAW

PREMIÈRE : 3 JUILLET 1990, STUDIO/THÉÂTRE, JACOB’S PILLOW FESTIVAL