Ginette Laurin reçoit le prix du Gouverneur général


Ginette Laurin reçoit le prix du Gouverneur général

Montréal, le 8 mars 2018 – C’est avec une grande fierté que nous annonçons aujourd’hui que Ginette Laurin C.M., chorégraphe d’O Vertigo et fondatrice du Centre de Création O Vertigo, fait partie des lauréats nommés par la Fondation des Prix du Gouverneur général 2018 pour les arts du spectacle.


Prix du Gouverneur général : Célébrer le talent canadien
Cette reconnaissance, la plus haute distinction dans le domaine des arts du spectacle au Canada, récompense une carrière artistique exceptionnelle s’étalant, pour Ginette Laurin, sur plus de trois décennies. À ce propos, voici quelques déclarations officielles illustrant l’importance et le rayonnement de cette distinction pour tous ses lauréats.

« Chacun de ces artistes canadiens extraordinaires a contribué de façon mémorable à nos vies », a déclaré Douglas Knight, président et chef de la direction de la Fondation des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle (FPGGAS). La coprésidente de la Fondation, Anik Bissonnette, a quant à elle souligné, « Le Canada est un superbe pays qui regorge de beautés naturelles. Une de nos plus grandes richesses, ce sont nos artistes. Ceux que nous honorons avec les prix du GG sont des joyaux qui nous enrichissent tous par leur talent et permettent à chacun de nous, grâce à leur art, de briller de bonheur. »

« Depuis plus de 25 ans, nous célébrons les artistes canadiens qui se sont distingués dans les arts du spectacle », a dit Simon Brault, directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada. « Le public du monde entier a pu apprécier le talent des lauréats 2018 tout au long de leur incroyable carrière. En innovant, chacun à leur manière, ils ont changé notre façon de voir les arts et notre société. »


Ginette Laurin, d’O Vertigo au Centre de Création O Vertigo
Après plus de 30 ans de carrière, de tournées, de succès, la belle réputation de Ginette Laurin s’est forgée grâce à des créations marquantes telles que Crash landing (1984), Up the Wall (1985) et Timber (1986) qui l’imposent très vite comme l’une des figures de proue de la danse canadienne à la reconnaissance internationale. En exemple, des œuvres comme Don Quichotte (1988), Chagall (1989), La Chambre Blanche (1992), Déluge (1994), La Vie Qui Bat (1999), luna (2001), ou Onde de choc (2010), ont été saluées par la critique internationale et présentées dans une centaine de villes à travers le monde, notamment à New York, Tokyo, Mexico, Sao Paulo, Vienne, Londres, Paris etc.

Tout au long de sa carrière, Ginette Laurin a toujours su se renouveler, explorer de nouveaux langages chorégraphiques et fidèle à son esprit précurseur, elle entame, en 2015, une réflexion sur le legs qu’elle souhaite laisser en tant qu’artiste, chorégraphe et fondatrice d’O Vertigo. Pour cela, elle s’entoure des chorégraphes Mélanie Demers, Catherine Gaudet et Caroline Laurin-Beaucage et ensemble elles développent le projet de transformer O Vertigo en centre de création. En parallèle, Ginette Laurin continue sa carrière en tant que chorégraphe indépendante. D’ailleurs Tierra (2016), chorégraphie créée en collaboration avec Jens Van Dael, a été présentée à 38 reprises aux Pays-Bas, en Belgique et à Montréal.

En 2016, le studio d’O Vertigo, situé à la Place des Arts est donc renommé le Centre de Création O Vertigo – CCOV et devient alors un lieu de réflexion artistique, un incubateur d’idées et de talents. L’objectif : ouvrir les portes du studio à un maximum d’artistes du milieu de la danse. Deux ans après le CCOV c’est :  Une quinzaine d’activités publiques et gratuites par an, 3 artistes invités (Dana Gingras, Daina Ashbee et Alan Lake) et plus de 30 résidences offertes gracieusement à autant de chorégraphes.

Ayant participé à faire de Montréal, du Québec et du Canada un « Eldorado de la danse », Ginette Laurin s’est consacrée, ces dernières années, au développement du CCOV en souhaitant que la mission de l’organisme permette aux nouvelles générations d’artistes de perpétuer la belle réputation de la danse canadienne.

Le Prix du Gouverneur général 2018 pour les arts du spectacle – catégorie danse vient s’ajouter aux nombreux prix qui ont jalonné la fructueuse carrière de Ginette Laurin dont le Prix Jean A. Chalmers de chorégraphie, décerné par le Conseil des Arts de l’Ontario à Ginette Laurin (1986), le Grand Prix 1992 du Conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal pour l’excellence de la production La Chambre blanche et pour l’apport artistique d’O Vertigo au milieu culturel, le Prix Dora Mavor Moore pour La Chambre blanche à Toronto (1994), le Prix de la meilleure œuvre canadienne au Festival international du Film sur l’Art (FIFA) pour Point de fuite, adaptation télévisuelle de la chorégraphie Passare (2006) ou les nominations en tant que Compagne des arts et des lettres du Québec et Membre de l’Ordre du Canada en 2015.

À propos du CCOV
Après 30 ans de création, de tournées et de succès, Ginette Laurin, fondatrice et chorégraphe d’O Vertigo change la mission de sa compagnie et transforme son studio situé au cœur de la Place des Arts en centre de création ouvert à toute la communauté de la danse. Ainsi, depuis 2016, Le Centre de Création O Vertigo (CCOV) est un lieu propice à la réflexion, la recherche et la création en danse contemporaine, un incubateur d’idées et de talents. Sa mission : offrir aux artistes du milieu de la danse, au travers de ses programmes de résidences, l’accès à son studio et de permettre ainsi la création d’œuvres chorégraphiques. Le CCOV souhaite également favoriser les échanges artistiques en proposant des activités ouvertes au public.

Source:
Christel Durand, Communications Director, CCOV – communications@ccov.org
www.overtigo.com | www.ccov.org

Photo : Julie Artacho

L’ECDM danse “La Vie Qui Bat”


Du 16 au 19 mai 2018 | Horaire: 19 h

L’École de danse contemporaine de Montréal présente le spectacle Les Danses à deux temps, mettant en scène ses danseurs de première et deuxième années. À cette occasion, la directrice artistique et des études Lucie Boissinot a invité les chorégraphes Ginette Laurin (répertoire transmis par Audrey Bergeron), puis Marc Boivin et Catherine Tardif à créer des œuvres originales pour ces grands groupes.

Direction artistique : Lucie Boissinot
Chorégraphies :
– Audrey Bergeron (reconstruction de La vie qui bat de Ginette Laurin – extraits)
– Marc Boivin (création originale)
– Catherine Tardif (création originale)
Direction des répétitions : Tassy Teekman et Christine Lamothe
Éclairages : Anne-Marie Rogrigue Lecours
Costumes : Sarah Dubé, Ève-Lyne Dallaire, Noémi Paquette, Lindsay Westbrook
Interprètes :
Deuxième année : Chanelle Allaire, Catherine Ally, Rodrigo Alvarenga-Bonilla, Éloïse Bastien, Madeleine Bellefeuille, Solène Bernier, Nora Côté, Jade Dussault-Lapointe, Constance Gadan, Simone Gauthier, Rafaelle Kennibol Cox, Cheline Lacroix, Lucie Lesclauze, Brian Mendez, Mathilde Mercier-Beloin, Abe Mijnheer, Lorena Salinas, Audrey Thériault, Leah Tremblay
Première année : Catherine Bellefleur, Christophe Benoît-Piau, Sophie Carl, Julianne Decerf, Philippe Dépelteau, Louise Gamain, Benjamin Harvey, Lauranne Heulot, Luce Lainé, Aaricia Laperrière-Roy, Maude Laurin-Beaulieu, Alexandre Leblanc, Tiffany Leclair, Marie Levêque, Joanie Michaud, Amanda Petropoulos, Marie-Maxime Ross, Valentin Rosso, Molly Siboulet-Ryan, Alexandre Smith, Angélique St-Pierre, Alicia Toublanc
Tarifs (taxes incluses ): Étudiant (avec carte valide) 12$ | Régulier 18$ | Groupes (10 personnes et +) 13,50$
Billetterie :
– en ligne sur Tangente Danse
– par téléphone au 514 525-1500
– ou sur place Édifice Wilder (rez-de-chaussée) au 1435 rue de Bleury, Montréal (horaires) – métro Place-des-Arts
Lieu : Tangente Danse, Édifice Wilder (Espace Orange)
Photo : Maxime Côté

30 ans de création !


Tierra (2016) – Extrait


Extrait de Tierra de Ginette Laurin et Jens Van Daele.